Bonne décennie

Bonne décennie



c'est fou hein ? c'est ce que nous avons laissé en entrant en 2020.⁣
Depuis deux jours, je le réalise un peu plus, je prends conscience de tout ce qui a pu se passer en dix ans.⁣
Et quand je regarde profond, mine de rien, c'est toute une partie de ma vie.⁣
Il y'a dix ans:⁣
🍃Je débarquais en France pour mes études, encore mineure...⁣
🍃Je connaissais mes premières "vraies" relations de couples (toxiques pour certaines sur un fond de dépendance affective, de manipulation et de naïveté...)⁣. Bref de celles qui te font te sentir mal, et te tirent vers le bas!
🍃Je faisais parfois des crises de déprime (aujourd'hui, je me demande si je n'étais pas dépressive)⁣
Je me sentais parfois seule (au monde), malgré le fait que j'étais bien entourée (côté famille), je pleurais un bon coup (beaucoup de fois), pleurais en regardant des films\Mangas, me reprenais rapidement et la vie continuais son cours ⁣
🍃Je faisais certaines choses par suivisme sans forcément les questionner, certainement par peur d'abandon et de rejet 🤦🏽‍♀️⁣
🍃 Je faisais un gros tri dans ma vie pour la première fois, une remise à zéro. Je me coupais de tout ce qui menaçait mon bien-être, mon équilibre pour me consacrer à moi uniquement et surtout à mes études
🍃Je quittais ma première vraie relation safe, comme ça parce que ce n'était plus ça et qu'on se voilait la face, trop bien dans notre routine, notre train train... Mais quand je me projetais ça ne faisait pas sens pour moi ⁣
🍃J'étais cette fille qui ne contredisait pas la famille, qui avait peur d'être le vilain petit canard. Elle n'était pas forcément d'accord sur certains plans mais préférait faire les choses en douce plutôt que ça se sache
🍃Je faisais tout pour ne pas me faire remarquer, m'intégrer (à la société), passer incognito tout en me démarquant (cercle vicieux).⁣ Et il y'avait beaucoup d'attentes me concernant (aîné de famille oblige)
🍃Je gérais pour la première fois une grosse somme d'argent, j'étais dépendante financièrement de mes parents... Et je détestais ça ! ⁣
J'étais beaucoup sur la réserve et je ne me faisais que très rarement plaisir avec un achat... parce que pour moi, ce n'était pas vraiment mon argent et je ne pouvais pas faire "n'importe quoi quoi avec"⁣
Il y'a dix ans, je me sentais parfois perdue à bien des niveaux mais j'avais également beaucoup de ressources dans lesquelles puiser...

La foi (en Dieu, en la vie, en moi, en d'autres, que ce soit la famille, les ami.es, en des inconnu. es même parfois)
L'optimisme
✨La résilience
✨L'intuition
Et toutes ces personnes que j'aime à appeler mes anges gardiens. Vous savez celles qui sortent de nulle part avec la solution à vos inquiétudes du moment... Croyez moi, j'en ai connu beaucoup !!! 

J'ai une amie qui me demande souvent "mais Claudia à quel moment tu es devenue, celle que tu es aujourd'hui ? La Claudia que j' I connu n'était pas comme ça " (comprenez tout ce que j'ai dit plus haut et plus...)

J'ai beau chercher je n'arrive pas à voir quand est-ce que j'ai eu le déclic.

C'est peut-être que je l'ai eu en plusieurs fois, et que cela s'est fait toutes ces fois sans que je me rende compte.

L'une des périodes (la plus récente) où j'ai vraiment ressenti cette déconstruction est durant ma grossesse. Il y'a clairement eu un avant et un après.

Dix ans passés et où les circonstances et apprentissages de la vie m'ont amenée à déconstruire encore et encore certains schémas, à me déconstruire tout en remettant en cause tout un héritage.

Et j'ai comme l'impression que ça dure toute la vie ce truc!

Mon intention en écrivant ce texte était de vous souhaiter une excellente décennie, puis j'ai bifurqué en mode introspection. Ce n'est pas plus mal, j'en avais besoin!

Je nous souhaite une merveilleuse décennie, tout en transcendance 
(mon mot pour cette décennie).
Qu'on retienne le meilleur parce qu'il y aura aussi du moins bon. 
L'un ne va pas sans l'autre (la vie).