Ma routine naturelle pour des règles moins douloureuses

Ma routine naturelle pour des règles moins douloureuses

source pinterest


Contrairement à ce qu'on a pu vous dire ou même à ce que vous avez pu entendre...

Avoir mal pendant ses règles n'est pas normal!!!
Et requiert même de consulter.

Moi aussi je l'avais intégré comme une normalité, jusqu'à très récemment (2 ans). 

J'ai eu mes règles hyper tôt, et d'aussi loin que je me souvienne, elles avaient toujours été douloureuses. À un point où j'étais obligée de rester alitée, soit le premier jour ou alors le deuxième. 

Vous l'aurez compris, les douleurs étaient insupportables et très contraignantes. 

C'était à l'époque où l'accès à internet n'était pas aussi facile qu'aujourd'hui. J'avais toujours cru, qu'il y avait celles qui avaient des règles douloureuses (dysménorrhées) et les autres (les chanceuses). De plus, il n'y avait personne dans mon entourage pour le démentir puisque c'était l'idée qui était répandue. Et pour couronner le tout, le sujet des règles était tabou!

J'ai écris "avaient" car depuis quelques années, elles ne sont plus douloureuses au point de me paralyser. La pilule est passée par là avant que je me décide à l'arrêter (je ne trouvais pas cela sain), puis une grossesse et maintenant un DIU en cuivre (je vous en parle ici). 

Malgré le fait que les douleurs ne sont plus aussi intenses mais de l'ordre du supportable, je l'ai quand même mentionné à ma sage femme car comme je l'ai écris plus haut, avoir mal n'est pas normal et peut même être le symptôme d'une maladie.


Avant j'avais systématiquement recours à des antalgiques pour soulager les douleurs. 

Aujourd'hui et depuis un bon moment, je choisis volontairement de me tourner vers des alternatives beaucoup plus naturelles. Je suis plus attentive aux messages que mon corps me fait passer, ses besoins, mes ressentis... et aussi le.s message.s que peuvent cacher ces douleurs*.

Et lors de mes dernières règles (20.8.19), j'ai eu l'agréable surprise de n'avoir recours à aucun antalgique. Je n'en ai tout simplement pas ressenti le besoin, tellement la douleur était moindre!

*messages à connotation négative auquel me renvoient les règles et que j'aurai intégré, oui, de ce côté aussi il y'a des choses à déconstruire...

C'est la raison qui me pousse aujourd'hui à partager avec vous, ma routine ainsi que ce que j'ai mis en place pour vivre au mieux avec mes règles.

Je suis partie sur de nouvelles bases avec mes règles et mon corps et je pense que c'est un bon début!!!
Déjà je les appelle par leur vrai nom (des règles) et j'apprends à les aimer pour ce qu'elles sont (j'en parle beaucoup dans cet article). J'apprends aussi à connaître (et aimer) mon corps, à nommer les différentes parties qui le constituent (j'en parle un peu plus ici) et c'est toujours un plaisir que d'en apprendre plus.

D'ailleurs, il y'a un livre que je lis en ce moment "Âme de sorcière ou la magie du féminin" d'Odile Chabrillac, et aussi "La puissance du féminin" de Camille Sfez que je vous recommande chaudement. Ils ont contribué à changer mon regard sur divers sujets, notamment celui des règles.

J'ai choisi de ne pas m'arrêter aux idées reçues, qui parfois ne font même pas sens et je cherche des réponses par moi-même. 
Je fais plus attention à la douleur et aux sensations dans mon corps, je ne m'arrête plus au symptôme (douleur), je creuse plus profond et essaye de voir qu'est ce qui s'est passé avant que la douleur apparaisse.

J'allais oublier, en juillet dernier avait lieu le premier Sommet du cycle menstruel (plus d'infos ici), le prochain aura lieu en juin 2020. Vous pouvez retrouver le pack intégral du Sommet du cycle menstruel (des conférences données par des professionnelles passionnées par le cycle menstruel, à visionner sans limites ici). C'est Gaëlle Baldassari qui est à l'initiative de ce sommet, elle gère le site Kiffe ton cycle, que je vous recommande également..

Je revois (au fur et à mesure) mon style de vie
Notamment en matière d'alimentation. J'ai grave réduit ma consommation en viande rouge, et pendant mes règles je n'en mange plus du tout.

De manière générale, je privilégie la viande blanche et le poisson, et je mange beaucoup de légumes et de fruits. Je suis plus légumes que fruits (sauf en été, ou je mange beaucoup des deux, avec les melons, les pastèques, je ne vous fait pas le topo). Vous voyez ceux/celles qui se servent toujours plus de légumes qu'autre chose dans leurs assiettes? Eh bien, c'est moi toute crachée!

Je mange le moins possibles d'aliments transformés et je fais attention à ce que j'achète (je lis les étiquettes, moins il y'a d'ingrédients et d'additifs (E-) mieux c'est), bref je vais au plus simple et j'achète le plus souvent des produits bio, ou encore aux petits producteurs. Et contrairement à ce qu'on pourrait croire, cela ne revient pas si cher que cela.

Ah oui, je ne bois pas de boissons gazeuses!!!

Une semaine avant mes règles et pendant celles-ci, j'évite au maximum (en plus de ce que j'ai cité plus haut) les aliments à base de gluten (ça c'est récent, ça date de cet été et c'est ce que j'ai fait lors de mes dernières règles), les produits laitiers et tout ce qui est à base de soja. Pendant les règles, j'ai tendance à aller naturellement vers des aliments riches en fer (je vous en parle dans cet article).

Je bois beaucoup d'infusions, c'est mon truc...
J'en bois tout au long de la journée. Ma dernière découverte, c'est la tisane de feuilles de framboisier. C'est la tisane des femmes par excellence!!! On l'appelle d'ailleurs l'alliée des femmes car elle l'accompagne pendant toutes les périodes de leur vie (de la puberté à la ménopause, en passant par la grossesse, l'accouchement et l'allaitement).

Elle a de nombreuses vertus dont celle d'avoir un effet équilibrant sur le système hormonal, ce qui facilite la régularisation des cycles menstruels. Elle a aussi un effet antispasmodique qui permet de soulager la douleur des règles douloureuses.

Sinon il y'a l'infusion Gingembre Hibiscus de chez Yogi Tea que je prends quotidiennement et qui m'aide beaucoup durant mes règles. C'est l'alternative la plus simple et la plus rapide que j'ai trouvé, parce que au début je la faisais moi-même jusqu'à ce que je tombe sur la marque Yogi Tea.

Je fait du yoga stretching
J'ai débuté le yoga étant enceinte avec du yoga prénatal (j'aimais bien faire les séries de cette vidéo (ici), puis j’enchaînais sur les autres vidéos en fonction de l'avancée de ma grossesse).

Par la suite j'ai découvert le yoga stretching, c'est du yoga combiné à des exercices d'étirements. J'aime bien en faire le matin sur mon lit (c'est cette série que je fais, ici)

La première posture, celle du papillon sur le sol aide beaucoup en cas de règles douloureuses.

Je m'accorde autant de moments de pause que possible et je délègue
Parfois même ce sont juste des petites pauses, d'autres fois ce sont de longues. Je le fais systématiquement quand la fatigue se fait ressentir. Pour le moment, j'ai la possibilité de le faire donc j'en profite. Quand je vais reprendre le boulot, je compte en faire de plus petites et récupérer un max une fois à la maison.

Je m'écoute, je ralentis, je suis indulgente avec moi-même, je me respecte et j'ai beaucoup de compassion envers moi-même et je n'hésite pas à demander de l'aide et à déléguer. Voilà, vous savez tout à présent.