Le DIU au cuivre et autre moyens de contraception sans hormones (mécaniques)

Mon éducation sexuelle, je l'ai en grande partie construite toute seule. 
Et je suis sûre que c'est le cas d'une grande majorité d'entre nous.

Il faut dire que dans les familles africaines, c'est généralement tabou de parler de sexe, pire encore de parents à enfants. 

Il suffit de voir la gêne qu'il y'a quand au tournant d'un film, il y'a une scène un peu holé holé* (rires). 

*à connotation sexuelle

Du coup, la grande partie des infos qu'on a en matière d'éducation sexuelle vient de l'extérieur (école, porno, discussions entre filles, livres érotiques, lectures, imaginaire et j'en passe...).

Je trouve cela dommage (bien évidemment je généralise, ce n'est pas le cas dans toutes les familles africaines)!!!

Car du coup, il y'a de fortes chances que les infos qu'on obtient soient fausses. Après ce ne sont pas tous les parents qui sont à même d'avoir les bonnes réponses aux questions qu'on se pose jeune en matière de sexualité, et là encore il y'a des professionnels et en tant que parents le mieux qu'on puisse faire c'est d'orienter nos enfants vers les bonnes personnes.

Afin d'être sûrs qu'en tant qu'enfants, ils aient les réponses justes.

Je ne trouve pas cela malsain, au contraire, je trouve cela sain que de parler de sexualité avec ses enfants. Et cela qu'ils soient grands ou petits, le truc bien sûr, c'est de s'adapter à l'âge de la personne en face et d'employer un langage adapté.

Je trouve safe, que ma fille, plus tard vienne me voir, moi dans un premier temps, afin que je contribue à lui apporter les infos dont elle a besoin par rapport aux questions qu'elle se pose sur la sexualité et tout ce qui tourne autour plutôt qu'elle aille se renseigner ailleurs, que cet ailleurs ne soit pas forcément l'endroit indiqué pour. Qu'on lui dise des bêtises et qu'elle les prenne pour la vérité.

C'est ce cas que je trouve plutôt dangereux.

Revenons au sujet principal de cet article: DIU en cuivre et Cie (les moyens de contraception non hormonaux pour hommes et femmes). 

Bah oui, on est tous concernés par la contraception  que l'on soit un homme ou une femme. Les enfants se font à deux, non ? 

Le DIU désigne le dispositif intra-utérin communément appelé stérilet en cuivre. Fort malheureusement  car il ne rend en rien stérile d'où l'appellation DIU qui est plus appropriée.

Après mon accouchement, j'ai dû opter pour une contraception. J'ai accouché par césarienne et dans ce cas, il est préférable d'attendre 12 mois, voir 18 mois minimum avant d'être à nouveau enceinte, afin de laisser à l'utérus le temps de cicatriser et d'éviter tout risque de complications. D'autant plus qu'il y'a plus de chance de retomber enceinte après avoir accouché (retour de couche, pic de fertilité, tout ça tout ça). 

Après avoir échangé avec ma sage-femme et la gynéco de la maternité où j'ai accouché (j'ai vraiment pris mon temps avant de me décider car j'avais quelques appréhensions), j'ai décidé de me faire poser un DIU en cuivre.

Je n'en suis pas à mon tout premier moyen de contraception... Plus jeune, j'ai utilisé la pilule (règles douloureuses, contraception) pendant un moment avant d'arrêter complètement.

En plus de vouloir des rapports plus protégés, je souhaitais avoir des règles moins douloureuses et j'avais entendu que la pilule pouvait les atténuer voir les faire disparaître.

Je me suis dit pourquoi pas? Je me suis rendue au planning familial le plus proche et après quelques rdv médicaux, j'avais ma pilule.

Mais avec le temps, je me suis rendue compte que ce n'était tout simplement pas fait pour moi!!! 

Au bout d'un moment, j'en avais marre des hormones, j'avais l'impression de ne plus maîtriser mon corps, d'être complètement déréglée et je ne trouvais pas ça du tout naturel... donc j'ai arrêté et je n'en ai plus jamais pris.

Du coup c'était vraiment très important pour moi, de ne plus partir sur une contraception hormonale.

Mais jusqu'à présent (après avoir arrêté la pilule), je n'avais pas poussé plus loin la réflexion sur les moyens de contraception sans hormones qui existent.

Heureusement que j'ai une sage-femme en or, qui a pris le temps de me présenter, point par point les différents moyens qui existent. Sans compter la gynéco qui a pris le temps de me faire un dessin quand à l'insertion et au positionnement du DIU en cuivre.

En vrai, un DIU, c'est tout riquiqui!
et c'est le seul moyen de contraception à long terme, sans hormones.


Je me le suis fait poser par ma sage-femme, elle a été très attentive, à l'écoute, je n'ai pas eu mal, tout s'est bien passé et jusqu'à présent, cela se passe plutôt bien.

J'ai opté pour un DIU en cuivre, déjà parce qu'il est sans hormone, qu'il est efficace (à 99,2 %), avec même une efficacité supérieure à celle de la pilule, qu'il est permanent et réversible. Dans le sens où, une fois posé, si tout se passe bien, il se fait oublier pendant 5 ans et ne nécessite aucune intervention de ma part.

Un petit topo sur le DIU en cuivre
Il agit localement sur la paroi utérine et inactive les spermatozoïdes. Il est efficace dès le premier jour de pose et peut également être utilisé comme contraceptif d'urgence**. Contrairement aux idées reçues, il convient aux femmes qui n'ont jamais eu d'enfant(s) et peut être retiré à tout moment par une sage-femme ou un médecin.

Parmi les effets secondaires les plus courants qu'il peut présenter, il y'a la possibilité que les règles soient plus abondantes (rien à signaler de mon côté). Si jamais vous optez pour ce dispositif , que vos règles sont plus abondantes et que vous souhaitez tout de même le garder, il est conseillé de patienter 3 mois avant de décider de le retirer. Car souvent les saignements se stabilisent avec le temps.

Le DIU en cuivre est peu accessible dans le sens qu'il nécessite une ordonnance et que la pose se fait obligatoirement par une sage-femme ou un médecin.

Après un rapport sexuel non protégé, vous pouvez, demander un rdv d'urgence chez votre sage-femme/médecin traitant en expliquant la situation.  Car le stérilet fonctionne bien dans les cinq jours (120 h) suivant un rapport non protégé ou un échec de contraception(...). Le DIU au cuivre peut être utilisé comme contraception d'urgence plus de cinq jours après le rapport sexuel. Il suffit de savoir à quel moment l'ovulation a eu lieu. Le DIU au cuivre doit être utilisé au plus tard le 5ème jour après l'ovulation. Extrait du livre de Nina Brochmann, les joies d'en bas: tout sur le sexe féminin (disponible ici)

**Il ne protège pas des IST (infections sexuellement transmissibles)

Les autres moyens de contraceptions mécaniques (sans hormones) qui existent 
Je vous ai parlé du DIU au cuivre mais d'autres contraceptions non hormonales existent. Je vous les mets ci-dessous avec un lien vers le site GynandCo (ici) qui détaille chacune de ces contraceptions (en plus des contraceptions hormonales, mécaniques, par stérilisation).

extrait du site GynandCo

Le but étant que chacune puisse faire ses choix en fonction de ce qui lui convient. Mais moi, personnellement, je ne recommande pas les moyens de contraceptions hormonaux. Car j'ai pu me rendre compte des dégâts qu'ils peuvent causer et je ne suis pas la seule. De plus en plus de femmes ressentent ce besoin de se tourner vers des solutions plus safes et plus simples.

Les effets secondaires dus à la prise de contraceptions hormonales peuvent s'exprimer par exemple par des migraines, une baisse de libido, des tendances dépressives... Et dans de très rares cas: AVC, embolie pulmonaire... Et généralement, les femmes réalise cela une fois qu'elles arrêtent de prendre leur contraception.

Sur le site choisirsacontraception.fr (ici), vous trouverez un tableau comparatif des différents moyens de contraception (avec leur taux d'efficacité et autres paramètres) et () un simple tableau comparatif. Et enfin je vous mets également un lien vers un tableau pdf récapitulatif.