Post partum & Body positive



S'il y'a un moment où je me suis sentie hyper à l'aise dans mon corps, c'est bien durant ma grossesse.

C'est peut-être parce qu'il n'y avait rien à cacher?

Mon ventre est la partie de mon corps que j'apprécie le moins. Mais avec le temps, mon regard sur celui-ci change...en bien.

Je n'ai jamais eu un ventre plat, j'ai déjà eu un ventre ferme, mais pas plat. Il fut même un temps où je rentrais mon ventre quand j'étais en public, de peur qu'on ne  remarque qu'il est rebondi. J'ai fait des tas de régimes, bu des tisanes, je me suis tuée en abdos... tout ça pour atteindre ce que je pensais être la perfection: le ventre plat.

J'ai changé depuis, j'ai appris à m'aimer telle que je suis et non pas comme ''je suis sensée être d'après les autres ''.

Avant, je ne savais pas que la seule personne à qui je dois me comparer, c'est moi!!!

Enceinte, mon corps n'a pas particulièrement changé, je n'ai pas pris beaucoup de poids, mon ventre a mit beaucoup de temps à sortir (si mes souvenirs sont bons, 6 mois environ). Je le scrutais chaque matin, tellement j'avais hâte!!!

Je peux dire que ma grossesse a vraiment contribué au fait que maintenant je suis plus bienveillante envers moi-même et avec mon corps (tout mon corps, ventre compris).

Bien évidemment, j'ai de nouvelles marques sur mon corps, j'ai des vergetures autour du nombril, des tatouages de grossesse, comme je me plais à les appeler. Et j'en avais déjà de part et d'autre des hanches. Et la cicatrice laissée par la césarienne.

Ma poitrine n'est plus aussi ferme qu'avant et mon ventre, et bien, il est tout mou et encore plus rebondi qu'avant. En fait c'est le ventre de grossesse sans bébé à l'intérieur. Donc forcément ça retombe et c'est tout flasque (ou du moins ça l'était avant que je ne fasse ma rééduc abdominale) !!!

Comme dit une de mes connaissances, "il fallait bien la mettre quelque part le bout'chou". 

J'ai réalisé que j'avais franchi un cap quand un jour, on m'a demandé si mon ventre allait rester comme ça pour toujours? J'ai tout simplement répondu "non, mais ça prendra le temps que ça prendra pour qu'il redevienne normal!!!". 

J'étais admirative de moi-même, les mots sont sortis naturellement et avec tellement d'assurance. 

En acceptant mon corps tel qu'il est, en l'aimant, en m'aimant, j'ai fini par entretenir une bonne relation avec celui-ci.

Je ne fais plus de régime, je mange plus sainement, je ne fais plus de fixette sur tel ou tel endroit de mon corps, j'apprends un peu plus chaque jour à le mettre en valeur.

Je ne cherche plus la minceur, je cherche le bien être, la santé du corps, de l'âme et de l'esprit.

Autant j'étais en symbiose avec mon corps enceinte, autant je peux avoir quelques moments de faiblesse concernant mon body aujourd'hui, après 7 mois post-partum.

Heureusement ça ne dure pas assez longtemps pour pouvoir me déstabiliser. J'ai clairement acquis une certaine confiance à ce niveau. Mais je reste humaine, une humaine avec ses faiblesses.

C'est dans ces moments que le body positive, l'amour de soi et l'acceptation de soi entrent en jeu. Je m'autorassure en me disant ''9 mois, ce n'est pas rien, il faut laisser au corps le temps de se rétablir, de se remettre en place, cela prend du temps et ne se fait pas du jour au lendemain''.

Je célèbre mon corps, ce temple dans lequel la vie a vu le jour, je le mets en valeur, je prends du temps pour moi. Ce temps, il m'est précieux, je le chéris et le protège.

J'instaure des routines bien-être (méditation, massages corporels, citations inspirantes, pensée positive, ...).

Je suis de plus en plus bienveillante envers moi même.

Je m'accepte de plus en plus comme je suis au détriment du regard des autres , de leurs critiques et jugements. Je mets en avant ma morphologie et je veille à ne la comparer à aucune autre.

Si je dois retenir une chose de ce rapport (plus sain) que j'ai à présent avec mon corps, c'est que pour arriver à ce stade, il m'a fallu du temps (de la patience), de l'amour et de la bienveillance, beaucoup de bienveillance.

Il y'a quelques jours (à la fête des mères), je suis allée dans une piscine municipale et pour la première fois de ma vie, mon corps n'étais pas un problème pour moi.

Je me suis sentie bien, je me suis sentie à l'aise.

Je n'avais que faire du regard de telle ou telle personne. D'ailleurs c'est fou, comment quand on change son regard sur soi, celui des autres change également.

J'étais juste en paix, en paix avec moi-même, avec mon corps.

J'étais bien!!!
Je me sentais belle!!!
Et j'ai profité!!!