À la découverte du Bénin (Partie 1)

À la découverte du Bénin (Partie 1)



Comme je vous le disais ici, je suis béninoise. Et c'est donc tout naturellement que j'ai décidé de vous présenter mon pays: le Bénin.


Tout comme pour cet article, celui-ci est également rédigé avec la contribution de ma cousine Naa'mïz. Sans elle, celui-ci n'aurait pas vu le jour, alors si tu passes par là, un grand merci.
"Mi kwabô loooo!" ("bonne arrivée* ooooh!")


Le Bénin se situe en Afrique de l'Ouest. Les pays limitrophes sont: le Togo(à l'Ouest), le Nigéria  (à l'Est), le Burkina Faso (au Nord, à gauche) et le Niger (au Nord, à droite).

Le Bénin est un pays côtier donnant accès au bord de l'océan atlantique. Il y'a donc plusieurs plages.



*bienvenue

La Casa del Papa à Ouidah (mon village)

L'El Dorado à Cotonou

La cabane du pêcheur à Fidjrossè (un de mes pieds à terre au Bénin)

Il y'a aussi plusieurs cours d'eau au Bénin: des lagunes, des lacs, des fleuves et même des chutes d'eau.


Le lac Ahémé à Possotomè (Chez Théo)


Les chutes de Koudou

Les chutes de Kota


Le Bénin a trois capitales à lui seul. Ce sont toutes des villes: Cotonou (capitale économique), Porto-Novo (capitale administrative) et Ouidah (capitale historique). Mais la capitale officielle est Porto-Novo.

Cotonou encore appelée CTN (lire City-N) par les jeunes est la ville du Bénin qui compte le plus d'habitants. Cependant la majorité des familles béninoises qui y vivent n'en sont pas originaires. Très peu viennent de Cotonou. 

Cela s'explique par le fait qu'à l'époque, c'était un peuple de pêcheurs "Toffin" qui habitaient Cotonou qui n'était alors pas encore une vraie ville. Avec le développement de la ville, plusieurs familles non originaires de Cotonou ont commencé à la peupler. Devenant ainsi des cotonois (les habitants de Cotonou).

Le Bénin compte 12 départements: l'Alibori, l'Atacora, l'Atlantique (où se trouve Ouidah), le Borgou, les Collines, le Couffo, la Donga, l'Ouémé (où se trouve Porto-novo), le Plateau, le Littoral (où se trouve Cotonou), le Mono et le Zou.


La langue officielle du Bénin est le français. Mais toute la population n'est pas alphabétisée. Le Bénin est composé d'une vingtaine de groupes socio-culturels qui ont leur propre langue et culture. Il existe donc plusieurs dialectes selon les régions.

Au Sud du Bénin, ce sont les "Fon" (groupe ethnique) qui parlent Fon, les "Goun" qui parlent goun, les "Adja" qui parlent adja, les "Yoruba" qui parlent yoruba (langue parlée aussi au Nigéria), les "Nago" qui parlent nago (autre variante du yoruba).

Au Nord, il y'a les "Bariba" qui parlent bariba ou baatonu, les "Dendi" qui parlent dendi, les "Somba", les "Peuhl"... 

Il y'a tellement de langues maternelles au Bénin!!!

Celles qui sont les plus parlées sont: le fon (fongbé), le gengbé (ou mina, langue parlée au Togo), le yoruba, le dendi et le baatonou.



Le Bénin, ce petit pays en terme de superficie (112 622 km²) a pourtant un riche patrimoine.

Il a été, lors de la période de l'esclavage (du 17e au 19e siècle), une ancienne colonie  française. Mais cette colonie a longtemps été partagée par les colons français et portugais.

La capitale officielle a été rebaptisée "Porto-Novo" (nouveau port en portugais) par Eucharistus de Campos en 1730. Car il trouvait que cette ville ressemblait à la ville de Porto (au Portugal). En "goun", le nom de la capitale est "Hogbonù" (lire "hô gbo nou").

Plusieurs familles béninoises portent des noms portugais ou brésiliens. Ces familles sont originaires de Porto-Novo ou de Ouidah. En voici quelques exemples: De Souza, Da Silva, D'Oliveira, Viera, Da Piedad, Santana, De Medeiros, Santos, Do Santos, De Campos, Gonzalvez... Plusieurs familles béninoises portent également des noms de famille français.



Tout comme  El Mina (au Ghana, photo ci-dessus) et l'île de Gorée (au Sénégal), Ouidah a fait partie des villes concernées par la Traite Négrière.

À Ouidah, de nombreux esclaves enchaînés ont été envoyés vers le Brésil, les Antilles, les Etats-Unis et Haïti.

Le Bénin a pris son indépendance le 1er Août 1960 et est devenu une république: la République du Dahomey. Ce n'est qu'en 1975 que la République du Dahomey est devenue: la République du Bénin


Le régime politique du Bénin est présidentiel.

Le Bénin produit la meilleure variété d'ananas: le pain de sucre!!!

Sa chair est blanche contrairement aux autres qui sont jaunes. Elle est très juteuse, sucrée et ne contient pas d'acidité.
Cette variété est connue mondialement et est acheminée par avion dans certains pays.



Voici comment reconnaître ce type d'ananas:

Il reste vert quand il est mûr. S'il commence à jaunir et qu'il est souple et ferme à la fois, c'est qu'il est mûr à point.

Il y'a une vraie diversité de fruits et légumes au Bénin, à l'exemple de la papaye.



ça fait tellement longtemps que je n'en ai pas mangé. Nature ou accompagné de quelques gouttes de citron et d'un peu sucre (pour les gourmandes), c'est un régal!!!




En ce qui concerne les religions, une bonne partie de la population est adepte de la religion traditionnelle.

Le Bénin est connu comme étant le berceau du "Vaudou" (lire Vodoun). C'est une religion des communautés Fon et Yoruba.

Il y'a aussi des béninois qui sont chrétiens (catholiques, protestants, évangélistes), ou musulmans.

Cette photo a été prise à Abomey (ville du Sud-Ouest du Bénin et ancienne capitale du royaume du Dahomey). On peut y apercevoir des "revenants"(égungun en yoruba ou kouvitô en goun).

Au Bénin, on suppose que les "morts ne sont pas morts". 

Les ancêtres reviennent pour se manifester aux vivants. Lors des cérémonies, les kouvitô portent des costumes colorés, ornés de coquillages et de paillettes et dansent au son des tam-tams. Mais selon la tradition, le costume d'un revenant ne doit pas toucher le corps d'un vivant...(pas besoin de vous expliquer pourquoi!!!).


Je vais m'arrêter là pour le moment, j'ai décidé de vous faire découvrir le bénin en deux parties. Parce qu'il y'a tellement d'informations à partager. J'espère que cette première partie vous a permis d'en apprendre plus sur mon pays. 

Odabô looo (Au revoir oooh)!