All black women

All black women

Photo by Mike Fox on Unsplash

Je tiens à ouvrir le bal des "Inspiring Women" par une hymne aux femmes/filles noires.

À toutes les femmes/filles noires!!!

Oui, célébrons-nous,
soyons bienveillantes ,
avançons ensemble, grandissons ensemble,
brillons ensemble.

Photo by Clem Onojeghuo on Unsplash

Car voyez-vous, il y'a de la place pour chacune d'entre nous.

Nous pouvons toutes apporter, unes à unes, un peu de notre lumière, rassembler ces petits bouts de nous afin de créer cette flamme qui brillera après nous.
Cette flamme, qui se transmettra de génération en générations, de femmes à femmes.


Photo by Eye for Ebony on Unsplash

Une flamme qui brillera à jamais et ne s'éteindra point.

Apprenons à ne plus nous inférioriser, les unes, les autres, mais plutôt à nous inspirer les unes des autres.

Et peu importe ce que l'avenir nous réserve,
 soyons unies,
n'arrêtons pas de nous élever.
Élevons nous dans toute notre excellence et dans toute notre authenticité.

Photo by zainab mlongo on Unsplash

Je vous laisse sur ce poème de Maya Angelou, je trouve qu'il décrit si bien la condition des femmes/filles phénoménales que nous sommes.

Et si je ne vous l'ai pas encore dit, sachez que je suis très heureuse de me lancer dans cette aventure avec vous.


Vous pouvez me rabaisser pour l’histoire

Avec vos mensonges amers et tordus,

Vous pouvez me traîner dans la boue

Mais comme la poussière, je m’élève pourtant,
Mon insolence vous met-elle en colère?

Pourquoi vous drapez-vous de tristesse

De me voir marcher comme si j’avais des puits

De pétrole pompant dans ma salle à manger?
Comme de simples lunes et de simples soleils,

Avec la certitude des marées

Comme de simples espoirs jaillissants,

Je m’élève pourtant.
Voulez-vous me voir brisée?

La tête et les yeux baissés?

Les épaules tombantes comme des larmes.

Affaiblie par mes pleurs émouvants.
Es-ce mon dédain qui vous blesse?

Ne prenez-vous pas affreusement mal

De me voir rire comme si j’avais des mines

d’or creusant dans mon potager?
Vous pouvez m’abattre de vos paroles,

Me découper avec vos yeux,

Me tuer de toute votre haine,

Mais comme l’air, je m’élève pourtant.
Ma sensualité vous met-elle en colère?

Cela vous surprend-il vraiment

De me voir danser comme si j’avais des

Diamants, à la jointure de mes cuisses?
Hors des cabanes honteuses de l’histoire

Je m’élève

Surgissant d’un passé enraciné de douleur

Je m’élève
Je suis un océan noir, bondissant et large,
Jaillissant et gonflant je tiens dans la marée.
En laissant derrière moi des nuits de terreur et de peur
Je m’élève
Vers une aube merveilleusement claire
Je m’élève
Emportant les présents que mes ancêtres m’ont donnés,
Je suis le rêve et l’espérance de l’esclave.
Je m’élève
Je m’élève
Je m’élève.

Pourtant je m'élève, Maya Angelou